700.000 Britanniques privés de référendum

Un écrémage dangereux. 700.000 sur 800.000 citoyens britanniques expatriés ne pourront pas voter lors du référendum sur le maintien du Royaume-Uni dans l’Union Européenne. On voudrait favoriser les partisans de la sortie que l’on ne s’y prendrait pas autrement…

Cette décision est la conséquence d’un jugement rendu public aujourd’hui. Lord Justice Lloyd Jones a délivré le verdict qui stipule que la loi sur les modalités de vote du référendum n’entrave pas la liberté de mouvement et les droits des expatriés britanniques dans l’Union Européenne.

L’affaire avait été portée en justice par Harry Shindler, vétéran de la seconde guerre mondiale et agé de 94 ans qui vit en Italie, et par l’avocate Jacquelyn MacLennan, qui réside en Belgique. Ils ont estimé qu’on les privait illégalement du droit de voter parce qu’ils vivent dans d’autres pays d’Europe depuis plus de 15 ans.

Avant 1985, tout citoyen britannique vivant hors du Royaume-Uni pouvait s’inscrire sur les listes électorales et voter. Ces dernières décennies ont vu les conditions se durcir. Sous Tony Blair en 2000 la limite à été fixée à 15 ans. Les Tories avaient inscrit dans leur programme électoral de 2014 qu’ils souhaitaient abolir cette mesure « punitive ». Encore une promesse non tenue.

Référendum : qui peut voter

Toute personne pouvant participer au scrutin afin de désigner les membres du Parlement au Royaume-Uni a le droit de voter lors du référendum. Cela inclut :

Les citoyens britanniques
âgés de plus de 18 ans et résidant en Grande-Bretagne ;
Les citoyens irlandais
âgés de plus de 18 ans et résidant en Grande-Bretagne, en raison des liens historiques étroits entre les deux pays ;
Les ressortissants de Malte et de Chypre
âgés de plus de 18 ans et résidant en Grande-Bretagne (les autres citoyens européens vivant en Grande-Bretagne sont exclus du scrutin) ;
Les citoyens nés dans le Commonwealth
âgés de plus de 18 ans et résidant en Grande-Bretagne ;
Les Britanniques expatriés
s’ils vivent à l’étranger depuis moins de 15 ans ;
Les citoyens irlandaos
nés en Irlande du Nord et ont été enregistrés sur les listes électorales en Irlande du Nord depuis moins de 15 ans ;
Les citoyens nés dans le Commonwealth et vivant à Gibraltar
peuvent voter s’ils ont plus de 18 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *