Big brother is watching you

Les forces de police britanniques n’ont pas attendu que le projet de loi renforçant les pouvoirs en matière de renseignement soit adopté.

En l’espace de trois ans, elles ont fait plus de 733.000 demandes d’accès aux communications et données privées, selon l’association « Big Brother Watch« . En moyenne, 96 % d’entres elles seraient acceptées.
Dans une société ou les données et communications jouent un rôle essentiel, il va de soi que les forces de police doivent rendre transparentes leur manière de procéder, le taux d’approbation tend à se poser la question des critères qui permettent l’examen des données privées.

La déclaration du superintendant en chef Stephen Graham, dans The Independent, risque de ne pas sufffire à rassurer. Selon lui, “ la manière d’obtenir les informations est sujette à un strict guide pratique. Toutes les forces de police sont régulièrement et rigoureusement inspectées par un corps indépendant.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *