La proportion de travailleurs payés sous le salaire minimum s’accroît

De plus en plus de travailleurs recourent aux bons alimentairesSelon l’Office for national statistique (ONS), organisme gouvernemental proche de l’Insee français, la proportion de travailleurs payés en dessous du salaire minimum s’est accrue durant ces trois dernières années. Le salaire minimum est fixé à 7.85 livres de l’heure au Royaume-Uni, sauf à Londres où il s’élève à 9.15 livres de l’heure en raison du coût de la vie qui y est supérieur. En Grande-Bretagne, le salaire minimum est censé permettre de faire face aux besoins essentiels : logement, nourriture, vêtements… Ce sont plus de 6 millions de personnes qui sont désormais concernées.

Selon les chiffres de l’ONS, la proportion de travailleurs londoniens payés en dessous du salaire horaire minimum à Londres était stable, à 13%, entre avril 2008 et avril 2010. En avril 2014, elle a atteint 19% soit près d’un salarié sur cinq. Dans le reste du pays, la proportion est passée de 21% en avril 2012 à 23% en avril 2014. Il faut probablement pondérer ces chiffres à la hausse vu que les statistiques de l’ONS excluent les moins de 18 ans ainsi que les apprentis.

Cette augmentation du nombre de travailleurs pauvres contredit brutalement la volonté politique du gouvernement conservateur. David Cameron et George Osborne ont fait leur credo de l’antienne « travailler paie ». Par ailleurs, les coupes dans les allocations annoncées par le chancelier de l’Echiquier vont accroître les difficultés économiques de ces travailleurs puisque l’augmentation, annoncée, du salaire minimum ne pourra, selon l’Institute for fiscal studies, pas compenser la perte de pouvoir d’achat générée par la baisse des allocations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *