Le département du travail et des pensions commet des faux pour justifier les sanctions

Un des témoignages fabriqués de toutes pièces

Un des témoignages fabriqués de toutes pièces

Déjà mis en cause pour ses choix politiques, Iain Duncan Smith, le ministre conservateur du travail et des pensions, est sur la sellette pour faux et usage de faux. Le Department for Work and Pensions (DWP) a reconnu avoir fabriqué des faux témoignages. Le DWP a créé des tracts pour expliquer et justifier les nouvelles sanctions prises à l’encontre des allocataires. Les citations laissaient croire que les bénéficiaires comprenaient et soutenaient les sanctions prises en cas de non production d’un curriculum vitae, pour les allocations chômage par exemple.

Une enquête journalistique rapide a permis de se rendre compte qu’il s’agissait tout bonnement de témoignages bidon, totalement fabriqués. En revanche, les témoignages de chômeurs dont les allocations ont été suspendues parce qu’ils ont manqué un rendez-vous à l’agence pour l’emploi sont bien réels : ces rendez-vous manqués étaient justifiés par un entretien d’embauche…

Les organisations caritatives, notamment Crisis et la Joseph Rowntree Foundation considèrent que le développement des sanctions contre les chercheurs d’emploi ou les malades sont à l’origine du nombre croissant de sans domicile fixe en Grande-Bretagne sous le gouvernement Cameron.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *