Le gouvernement entend forcer les autorités locales à la fracturation hydraulique

Anti-Fracking march, Blackpool, 17 August 2014. Reclaim the Power, Frack-Free lancashire and Friends of the Earth amongst others took part.

Marche contre la fracturation hydraulique à Blackpool en 2014

Le gouvernement conservateur n’a jamais fait mystère de ses accointances avec les industriels de l’énergie. Encore moins de sa réticence à prendre en compte les impératifs environnementaux. Près de la moitié des Membres du parlement élus sous l’étiquette tory ne sont pas convaincus par la théorie du réchauffement climatique. C’est dans ce contexte que le cabinet dirigé par David Cameron entend forcer la main aux autorités locales sur la fracturation hydraulique.

Friends of Earth, une association écologiste, a révélé mercredi 13 août que le gouvernement a fixé un délai de 16 semaines aux autorités locales pour délibérer sur les autorisations relatives à l’exploitation du gaz de schiste. Passé ce délai, il prendra lui même les décisions.

Cette annonce est d’autant plus importante que ce mois d’août doit ouvrir un nouveau round de licences pour les compagnies exploitant le gaz de schiste. Ce serait plus de 100,000 kilomètres carrés – 43% du territoire britannique – qui serait livré à la fracturation hydraulique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *