Le nucléaire souffrirait d’un problème de design

Il se dit que « dans le capitalisme vert, le problème n’est pas la couleur ». Pour le gouvernement conservateur britannique, le problème du nucléaire n’est pas sa dangerosité mais son manque de design. Alors qu’elle doit présenter un plan pour renouveler les modes de production d’électricité, la secrétaire à l’Energie et au changement climatique (sic) Amber Rudd a plaidé en faveur de « belles centrales nucléaires », pour convaincre les sceptiques. Elle intègre le nucléaire dans les énergies vertes au même titre que l’éolien ou l’énergie solaire…

Amber Rudd devant une centrale en construction

Il faut préciser que, parmi les Tories, un nombre important de Membres du parlement mettent encore en doute la réalité des changements climatiques liés aux effets de serre.

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *