Les expulsions de locataires ont doublé depuis 5 ans

Hausse des prix de logements Depuis que David Cameron est devenu Premier Ministre pour la première fois en 2010, le nombre de locataires expulsés de leur logement a doublé. Selon les statistiques du Ministère de la Justice, qui se base sur les actions des huissiers de justice et sur les demandes de procédures d’expulsions accélérées, lors des douze derniers mois 22,376 locataires ont été mis à la porte. Soit deux fois plus qu’en 2010.

Dans un contexte où la Chambre des Lords tente de bloquer le projet de Loi des conservateurs qui rendrait plus difficile encore l’accès à des logements abordables, ces statistiques en disent long sur la réalité du bilan des Tories sur la question.  Les conservateurs qui souhaitent par dessus tout brader le parc de logements sociaux, au nom des coupes budgétaires, ne mesurent pas que cette politique de courte vue risque de mettre nombre de Britanniques à la rue, sans possibilité de retrouver rapidement un logement.

Par ailleurs, les statistiques démontrent que les expulsions dans le secteur locatif privé sont une des principales causes de la hausse du nombre de sans abris (+23 % depuis 2010). Ce que dénonce d’ailleurs l’association Shelter, qui mène campagne pour que le gouvernement mène en oeuvre la construction de logement. En guise de réponse, le gouvernement prétend avoir augmenté le budget à 115 millions de livres, alors que de l’avis général (experts, associations, fédération de la construction), il est décevant et ne peut résoudre la crise du logement, il faudrait consacrer 10 fois plus de moyens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *