Préavis de grève sur le réseau ferroviaire ouest

Le syndicat RMT a annoncé un préavis de grève pour le réseau ferroviaire First Great Western qui dessert, notamment, le sud-ouest du Royaume-Uni (Oxford, Bristol, Plymouth et Hereford) ainsi que le Pays de Galles depuis Londres. Les adhérents du syndicat ont voté à plus de 80 % en faveur de cette action. En cause, les menaces sur l’emploi et la sécurité liées à la mise en service de nouveaux trains Hitachi.

train hitachi pour la First Great WesternLa question de la sécurité est sensible au sein de la First Great Western, qui opère sur cette partie du réseau depuis 1998. C’est en effet un de ses trains qui est en cause dans la catastrophe ferroviaire de Ufton-Nervet le 6 novembre 2004. La collision avec un véhicule automobile a causé la mort de sept personnes, une centaine de blessés dont douze grièvement et 37 personnes hospitalisées.

Après l’annonce de l’introduction de trains Hitachi sur le réseau Great Western, RMT a demandé des garanties concernant la présence de personnel de sécurité formé et l’engagement qu’il n’y aurait aucune suppression d’emploi. En vain. Mick Cash, le secrétaire général de RMT, résume : « Nous avons demandé des garanties de base sur la sécurité, l’emploi et le service. First nous a simplement ignorés ».

Alors qu’un préavis de grève touche également le métro londonien, ce nouvel appel à l’action inaugure mal le nouveau gouvernement conservateur. Alors que le mandat 2010-2015 a été marqué, à l’exception du conflit sur la privatisation de la poste britannique, par un calme social relatif, ces deux grèves concomitantes laissent présager une dégradation du climat social. Ce n’est probablement pas par hasard que les Tories envisagent de durcir les règles concernant les modalités de grève.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *