UKIP : le favori de Nigel Farage finit aux urgences après une réunion musclée des eurodéputés

Ce n’est officiellement pas du fascisme. Mais ça y ressemble beaucoup. Le vrai vainqueur du Brext, United Kingdom Independance Party (UKIP), refuse toujours d’être qualifié de parti d’extrême-droite. Au parlement européen, il a même refusé de siéger dans le même groupe que le Front national français au motif que ce dernier parti est raciste. Pourtant, ce jeudi 6 octobre 2016, le doute plane quant à la nature de UKIP en pleine crise de leadership. Alors que sa leader Diane James a démissionné mardi 4 octobre, un prétendant au titre a été frappé par un de ses collègues. Il a dû être envoyé à l’hôpital « dans un état critique ». Après une batterie d’examens, ses jours ne seraient pas en danger.

Porte-parole de UKIP sur les questions de « migrations » et les affaires budgétaires, Steven Woolfe est membre du parlement européen, élu dans le nord-ouest de l’Angleterre. Il est considéré comme le favori pour remplacer Diane James, elle aussi europarlementaire, qui a démissionné après seulement 18 jours de mandat. Il semblerait même que la commission électorale n’ait pas eu le temps d’enregistrer son élection. Le démissionnaire Nigel Farage, leader historique du parti europhobe et anti-immigration, est donc techniquement toujours leader de UKIP…

Nigel Farage, Steven Woolfe et d’autres eurodéputés UKIP étaient réunis dans une des salles du parlement européen de Strasbourg pour évoquer la crise de leadership du parti. La discussion a pris une tournure violente après que la tension soit montée d’un cran et que des insultes aient été échangées. Un des protagonistes a alors frappé Steven Woolfe en plein visage. Sous le choc, le crâne du favori pour succéder à Diane James aurait heurté un bar. C’est plus tard qu’il se serait effondré dans un des couloirs du parlement. Placé en observation à l’hôpital, il souffrirait d’une hémorragie cérébrale. Ses jours ne seraient plus en danger mais le parlementaire européen a été placé en observation.

C’est Mike Hookem, eurodéputé pour le Yorkshire, qui serait à l’origine des blessures de son camarade de parti. Hookem serait recherché par la police française.

Agé de 48 ans, considéré comme le dauphin de Nigel Farage, Steven Woolfe a reçu, le 5 octobre, le soutien d’Arron Banks, principal bailleur de fonds de UKIP.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *