Un retour en arrière pour le 800e anniversaire de la Magna Carta

Pour les citoyens de Grande-Bretagne, le 15 juin revêt une valeur singulière. C’est en effet le jour anniversaire de la signature – le 15 juin 1215 – de la Magna Carta, la Grande Charte, par le roi Jean, dit « sans terre ». Ce document scelle la fin de la révolte des barons anglais. Les historiens voient dans ce texte la première limitation imposée à l’arbitraire monarchique et l’amorce de la démocratie parlementaire moderne. La Grande Charte, qui est conservée au British Museum de Londres, est encore de nos jours le fondement des institutions britanniques.

Le roi Jean signe la Magna carta

Cette année, le Royaume-Uni célèbre donc les 800 ans de l’adoption de la Magna Carta. Ce, alors que le gouvernement annonce une remise en cause du Human Rights Act, la loi sur les droits de l’Homme, jugée, par les Conservateurs, trop influencée par l’Union européenne. Le « Discours de la Reine » a laissé entendre que le Human Rights Act devrait être remplacé par le British Bill of Rights.

Cette remise en cause génère une nouvelle mobilisation du mouvement social, dans un pays où la question des droits est extrêmement sensible. Les Anglais ont même décapité un de leurs monarques pour garantir les leurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *