Une loi pour autoriser les services de sécurité à pirater smartphones et ordinateurs

informations-privees-espionnage-smartphoneLa nouvelle loi sur le renseignement doit être débattue dans les prochaines semaines à la chambre des Communes. Selon le quotidien the Times, « l’investigatory power bill » pourrait permettre le hacking des smartphones. Selon les éléments qui en sont connus, elle devrait autoriser agents des trois principaux services de renseignement et de sécurité britanniques (MI5, MI6 et GCHQ) à s’introduire dans les appareils numériques des suspects.

Ce pouvoir, accordé après une autorisation du ministère de l’Intérieur, devrait, selon ses défenseurs, rendre plus efficace l’interception de communications. Jusqu’ici, les autorités peuvent simplement mettre « sur écoute » téléphones et ordinateurs et analyser le flux des données sortantes. Si cette loi est adoptée, les services de renseignements pourront « pénétrer » dans les différents appareils pour accéder à tout ce qu’il contiennent, ce qu’il reçoivent, et même pour utiliser l’appareil photo ou le micro.

Déjà décriée par les défenseurs des libertés individuelles, cette loi correspond au souhait de David Cameron de lutter par tous les moyens contre le terrorisme. En juillet dernier, le chef du gouvernement britannique estimait que son devoir était de s’assurer que « dans chaque cas, nous sommes capables, en dernier recours et avec l’appui d’un mandat, d’aller au fond des choses pour voir ce qui s’y passe« .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *