Une pétition contre la criminalisation des plus démunis

Plusieurs dizaines de milliers de personnes ont déjà signé une pétition s’opposant à la criminalisation des mendiants et sans-domicile fixes dans le quartier londonien de Hackney. Un arrêté sur la protection des espaces publics dans cet arrondissement nord du grand Londres permet à la police et aux membres du conseil d’imposer des amendes allant de 100 à 1.000 livres aux personnes pratiquant des activités jugées « anti-sociales » comme la mendicité ou dormir en plein air. Cette décision s’inscrit dans le cadre du processus de gentrification qui s’accélère depuis l’arrivée de Boris Johnson à l’hôtel de ville de la capitale britannique.

Beggar sleeping in a doorway next to a bank cash machine in Hackney.

Beggar sleeping in a doorway next to a bank cash machine in Hackney.

Une pétition a été mise en ligne sur change.org pour réclamer l’abandon de l’arrêté. Parmi les signataires, nombreux sont ceux qui dénoncent comme « absurde » et « inhumain » le fait d’infliger à un sans-domicile fixe une amende « alors qu’il se bat déjà sans arme » : « Les gens ne devraient pas être poursuivis parce qu’ils n’ont pas de toit au dessus de leur tête ».

A ce jour, près de 70.000 personnes ont déjà signé la pétition.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *