Verbatim : les excuses de Jeremy Corbyn au nom des travaillistes pour la guerre en Irak

Jeremy Corbyn et Tony BlairCe mercredi 6 juillet, après la publication du rapport de la commission d’enquête dirigée par Sir John Chilcot sur les conditions de déclenchement de la guerre en Irak, Jeremy Corbyn, leader du parti travailliste, a présenté les « excuses » de son parti. Il s’est exprimé devant les familles des soldats morts durant ce conflit. Opposant résolu à cette guerre, Jeremy Corbyn a été accueilli par une standing ovation. Voici le contenu de sa déclaration :

« Je veux présenter, au nom de mon parti, nos excuses quant à la décision désastreuse d’entrer en guerre en Irak en mars 2003.
Ces excuses nous les devons, en premier lieu, au peuple irakien. Des centaines de milliers de vies ont été perdues et ce pays vit toujours les conséquences dévastatrices de cette guerre et des forces qu’elle a déchaînées.

Les Irakiens ont payé au prix fort la plus sérieuse calamité en matière de politique extérieure de ces 60 dernières années.
Nous devons également des excuses aux familles des soldats morts en Irak ou qui en sont revenus blessés ou handicapés.
Ils ont rempli leur devoir dans un conflit où ils n’auraient jamais dû être envoyés.

Enfin, nos excuses vont aux millions de citoyens britanniques qui pensent que notre démocratie a été trahie et affaiblie par la manière dont la décision de partir en guerre a été prise : sur la base d’un « je serai avec vous quoi qu’il arrive » scellant un accord secret avec le président des Etats-Unis, accord qui vient d’être rendu public. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *