Breaking : David Cameron rend son mandat de membre du parlement

Il quitte la vie politique. David Cameron a annoncé, ce lundi 12 septembre, sa démission de son mandat de parlementaire. Avec effet immédiat. Il avait quitté ses responsabilités de Premier ministre au lendemain des résultats du référendum relatif à l’adhésion du Royaume-Uni à l’Union européenne. Il a annoncé sa décision lors d’une interview avec Chris Ship, journaliste politique vedette de la chaîne ITV.

Affirmant « ne pas avoir de projets pour l’avenir », David Cameron a estimé, « en tant qu’ancien Premier ministre », ne plus « pouvoir être un représentant pour les habitants de Witney », sa circonscription dans le West-Oxfordshire. Il y a deux mois, à peine, il affirmait qu’il continuerait à servir ses constituents jusqu’à la fin de son mandat, en 2020. Il faut se rappeler qu’il avait aussi promis de demeurer Premier ministre en cas de victoire du Brexit.

David Cameron avait été élu de la constituency de Witney, un bastion conservateur, en 2001. Sa démission va provoquer une élection partielle. Dans son entretien avec Chris Ship, il a nié tout désaccord avec sa successeure, Theresa May, affirmant la soutenir.

Evoquant son propre avenir, David Cameron a conclu :

J’aspire désormais à une vie hors de Westminster, mais espère continuer à jouer un rôle dans le service du public et à assurer une contribution réelle et utile au pays que j’aime.

En démissionnant de son mandat de membre du parlement, David Cameron met fin à une carrière politique aussi brillante à ses débuts que calamiteuse à la fin. Celui qui a convoqué et perdu le référendum (que personne ne lui demandait) sur le Brexit rivalise désormais dans la mémoire avec William Cavendish-Bentinck, le premier ministre qui a concédé l’indépendance aux 13 colonies d’Amérique du Nord.

Retrouvez le portrait du désormais ex premier ministre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *