Fondé par George Galloway, le parti de gauche radicale Respect a cessé ses activités

La commission électorale a indiqué que Respect, le parti socialiste anti-guerre fondé par George Galloway, a cessé ses activités. Il a été retiré de la liste des organisations politiques, « à la demande du parti », précise la Commission. La date d’effet est fixée au 18 août 2016. Cette annonce intervient alors que les rumeurs annonçant le retour de Galloway au parti travailliste, dont il a été exclu en 2003, vont bon train.

Le parti Respect a été fondé en 2004, après que George Galloway ait été exclu du Labour party en raison de son opposition à la guerre en Irak. Dans un premier temps, le nouveau parti, qui se voulait une alternative socialiste et pacifiste aux travaillistes, a connu un joli succès, notamment en lien avec les mobilisations contre la guerre en Irak, initiée par Tony Blair, alors premier ministre travailliste.

Après la victoire de Jeremy Corbyn lors du Labour leadership 2015, Galloway n’avait pas caché son soutien au vétéran socialiste ni son envie de revenir au Labour. Pour autant, cette perspective est loin de soulever l’enthousiasme, même au sein de la gauche travailliste.

Enfin, l’autre parti de gauche radicale Left Unity a confirmé sa nouvelle ligne. L’organisation fondée par le réalisateur Ken Loach, prenant acte de la victoire de Corbyn à la tête du Labour, a annoncé qu’il ne présentera plus de candidats aux élections face au parti travailliste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *