Labour : après le départ du secrétaire général, les gauches du parti ouvrent la lutte des places

Secrétaire général du Labour party depuis 2011, Iain McNicol a annoncé son départ pour « poursuivre de nouveaux challenges » au sein du mouvement travailliste. Nommé pendant le leadership d’Ed Milliband, il laisse une image controversée auprès des militants, notamment pour sa décision de rehausser le prix des adhésions à l’occasion de l’élection du leader en 2016. Son départ ouvre une nouvelle guerre interne, mais entre les gauches travaillistes cette fois.

Aussitôt après l’annonce de la démission de McNicol, qui semble satisfaire le bureau du leader du parti, Jeremy Corbyn, les rumeurs ont commencé à se répandre quant à l’identité de son successeur. Le nom de Jenny Formby, ancienne directrice politique de Unite, le plus important syndicat du pays, est cité comme la favorite pour prendre la responsabilité de « l’entreprise Labour ». Unite est un des plus anciens et plus puissants soutiens de Jeremy Corbyn.

Mais Momentum, fort de son succès lors du dernier scrutin interne pour désigner trois nouveaux membres du National Executive Committee (NEC – organe de direction et de régulation du Labour), ne semble pas voir les choses de cet oeil. Son dirigeant actuel, Jon Lansman, paraît être lui aussi sur les rangs. Momentum a été créé après l’élection de Corbyn à la tête du Labour en 2015 pour rassembler, dans et hors le Labour, ses partisans.

C’est donc entre les gauches du Labour, et entre les soutiens de Corbyn, que la guerre de succession à Iain McNicol est ouverte. Les deux factions – syndicalistes d’un côté et Momentum de l’autre – s’affrontent régulièrement dans les constituencies lors des désignations de candidats en vue des élections qu’elles soient locales ou générales.

Le secrétaire général du parti travailliste est le plus haut poste permanent du Labour. Il dirige une équipe de 200 personnes entre les deux sièges nationaux du parti : Londres et Tyneside (son siège historique dans le Northumberland). Il anime le travail des commissions internes et impulse les campagnes et la stratégie média du Labour. Le successeur de Iain McNicol sera désigné le 20 mars.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *