Labour party : la motion de défiance contre Jeremy Corbyn votée à une très large majorité

Corbyn shadow cabinetIl n’y aura eu aucun rebondissement. Le Parliamentary Labour Party a bien voté la motion de défiance contre le leader du parti travailliste, Jeremy Corbyn. Annoncée aux alentours de 70%, elle obtient plus de 80% des suffrages. La manifestation organisée la veille, sous les fenêtres du parlement, par les partisans du vétéran socialiste aura certainement exacerbé les rancoeurs. Seuls 40 membres du parlement ont apporté leur soutien à Corbyn sur 212 lui ont accordé leur confiance. Ils étaient 15 en septembre 2015…

Dans la foulée de la proclamation des résultats, Jeremy Corbyn a maintenu ses positions et a bravé ses collègues parlementaires :

« J’ai été élu démocratiquement, par 60% des voix, pour mettre en oeuvre une nouvelle politique. Je ne trahirai pas ceux qui m’ont élu. Notre peuple a besoin que les membres du parti travaillistes, les syndicalistes et les parlementaires soient unis sous mon leadership dans un moment critique pour notre pays. »

La bataille va donc continuer. Pour l’aile droite du parti travailliste, il faut contraindre Corbyn à disputer un nouveau leadership. « Jez », comme l’appellent affectueusement ses partisans, a annoncé qu’il se présentera aux suffrages des militants. L’aile droite du parti affirme qu’il doit respecter les mêmes règles que tout candidat, c’est à dire obtenir le parrainage de 50 membres du parlement ou du parlement européen. L’équipe du leader du parti élu en septembre dernier estime que sa candidature est automatique, puisqu’il est le leader sortant.

La confrontation pourrait donc prendre une tournure juridique. Les opposants à Corbyn savent que ce dernier dispose toujours d’une très forte popularité dans le parti travailliste. Le dernier sondage en date, paru aujourd’hui dans le quotidien de droite The Time, montre qu’une majorité des adhérents du Labour accordent encore leur confiance à Jeremy Corbyn. L’enjeu est donc de l’empêcher de se présenter.

Dans ce contexte, il faut absolument que Corbyn trouve le soutien de dix parlementaires européens travaillistes. C’est peu mais, dans la période, c’est énorme.

Résultats définitifs :

Pour la motion de défiance :   172

Contre la motion de défiance : 40

Bulletins nuls :                          3

Ne prennent pas part au vote : 13

2 comments

Répondre à Nathanaël Uhl Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *