Le Lancashire dit non à la fracturation

La secrétaire d’Etat à l’énergie, Amber Rudd, déjà connue pour être pro nucléaire, est également favorable à la fracturation hydraulique. Elle a d’ailleurs reçu 5000 livres de donation dans le cadre des élections générales de 2015, de la compagnie Addison Projects qui souhaite mener des opérations dans le Lancashire.
Ce coup de pouce à la ministre n’a pas eu d’influence dans le Lancashire, le Conseil local s’est prononcé majoritairement par 10 voix contre 4, pour le refus d’autoriser la fracturation hydraulique sur le site de Little Pumpton (entre Preston et Blackpool). Le conseil du comté du Lancashire a rejeté le permis en raison de « nuisances sonores inacceptables » et des « effets néfastes sur le paysage ». Dépitée, l’entreprise Cuadrilla étudie les possibilités de faire appel de cette décision.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *