Le parlement écossais vote l’interdiction de la fracturation hydraulique

manifestation contre la fracturation hydraulique en EcosseLe parlement régional d’Ecosse a voté l’interdiction de l’exploitation du gaz de schiste par fracturation hydraulique sur le territoire de son ressort. Cette décision fait suite à un amendement déposé par le Scottish Labour à la motion sur l’Energie présentée par la secrétaire à l’Environnement écossaise Roseanna Cunnigham. Le vote a été marqué par l’abstention des élus du Scottish National Party (SNP au pouvoir en Ecosse).

L’amendement déposé par les travaillistes écossais proposait l’interdiction pure et simple de la fracturation hydraulique, au moment où les conseils locaux anglais commencent à délivrer des autorisations pour ce faire et que le gouvernement de Westminster envisage de contraindre les autorités locales à autoriser le développement de cette méthode très controversée d’exploitation des gaz de schiste. L’amendement adopté par 32 voix contre 29 (et 61 abstentions) stipule :

« Pour permettre à l’Ecosse d’atteindre ses objectifs dans la lutte contre le changement climatique et pour préserver l’environnement, nous devons procéder à l’interdiction pure et simple de la fracturation hydraulique en Ecosse. »

Les Greens Ecossais ont présenté un amendement convergent qui précise que « la fracturation hydraulique et les modes non conventionnels d’extraction de gaz sont incompatibles avec les objectifs de l’Ecosse en matière de réduction de son empreinte carbone ». Cet amendement a été adopté par 32 voix, 30 élus votant contre et 62 s’abstenant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *