Le syndicat des pompiers revient au Labour

FBUC’est le premier signe tangible d’un « effet Corbyn » pour le Labour Party, au delà d’une croissance d’une ampleur rarement égalée de ses effectifs. La très à gauche Fire Brigades Union (FBU), le syndicat des pompiers, a décidé de demander son retour au parti travailliste. La FBU avait rompu les ponts avec le parti sous le leadership, et le gouvernement, de Tony Blair en 2004. Elle a aussi été un des tous premiers syndicats à soutenir la candidature de Jeremy Corbyn dans le Labour leadership.

Dans un communiqué rendu public vendredi 27 novembre, son secrétaire général Matt Wrack explique :

Les combattants du feu reconnaissent que le parti travailliste s’est amélioré depuis l’élection de Jeremy Corbyn, qui a donné à nos membres et partisans l’espoir que nous pouvons déporter le débat politique en faveur des travailleurs. Nous avons un leader et un shadow Chancelier de l’Echiquier clairement opposés à l’austérité, prêts à se battre pour une alternative juste qui n’attaque pas le niveau de vie, les moyens de subsistance et les droits des travailleurs acquis de haute lutte.

La FBU rappelle aussi que, depuis l’arrivée des Tories au pouvoir, 7,000 postes de pompiers ont été supprimés, 40 casernes fermés et 145 engins de lutte contre les incendies ont été retirés du service pour la seule année 2013.

Avec 44,000 adhérents, la Fire Brigades Union représente une majorité des soldats du feu britannique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *