Les tories frappent le Labour au portefeuille

Pendant que le Labour fait les choux gras d’une presse très complaisante avec la moindre dissension qui émerge, les tories poursuivent l’oeuvre de Thatcher. Le projet de loi visant à changer le financement du Labour par les syndicats est passé à la chambre des Lords.

Dans un contexte où le gouvernement de David Cameron, au nom de l’austérité, réduit les subventions aux partis politiques, causant au Labour une baisse de plus de 1,3 million de Livres, une nouvelle menace plus douloureuse se précise.

Jusqu’à présent les syndicats pouvaient donner des fonds au Labour, sur la base d’un accord tacite des adhérents. Les tories veulent changer les bases légales et souhaitent qu’à l’avenir chaque adhérent fasse individuellement la démarche d’accord pour le versement des fonds au parti. Selon les calculs du Labour, une telle mesure provoquerait jusqu’à 6 millions de livres en moins pour ses finances. D’autant que le calcul sera établi sur la base d’une déclaration à effectuer dans les 3 mois après l’adoption du texte.

Les fonds versés par les Trade Unions représentent aujourd’hui 20 % du budget du Labour. Si le projet de loi vient à exécution, cela aura des conséquences directes sur la structuration du Labour, qui devra se passer de permanents, vendre nombre de locaux. Pendant ce temps on ne change rien aux subsides reçues par les tories.

Le projet de loi de Sajid Javid durcit également le droit de grève, le secrétaire au business jure la main sur le coeur qu’il s’agit d’une mesure de justice démocratique et qu’il n’est pas question de déclarer la guerre aux syndicats…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *