Les indicateurs économiques tendent vers le vert

Bonne nouvelle pour le gouvernement conservateur, les indicateurs publiés mercredi 17 juin par l’Office national de la statistique sont globalement orientés de manière positive. Ainsi, les salaires ont connu leur plus forte hausse en quatre ans. Le salaire hebdomadaire moyen britannique a augmenté de 2,7% sur les trois mois à fin avril par rapport à la même période de 2014, après +2,3% à fin mars.

Le Royaume-Uni est le pays riche qui concentre le plus de pauvres en Europe

Le taux de chômage était resté stable à 5,5% sur la période, un niveau qui correspond à un plus bas depuis juillet 2008. Le mode de calcul pour être comptabilisé comme chercheur d’emploi est plus complexe qu’en France mais par ailleurs, des mesures existent qui dissuadent de s’inscrire comme chômeur. Ainsi, s’inscrire au chômage, oblige de pointer tous les 15 jours pour bénéficier d’une allocation équivalente à 326 euros par  mois ; alors qu’obtenir un certificat médical renouvelable tous les 2 ou 3 ans permet de toucher une allocation mensuelle équivalente à 443 euros.

Mauvaise nouvelle pour les Tories, le taux de pauvreté au Royaume-Uni n’a pas baissé. Il est toujours le plus élevé des pays riches de l’Union européenne avec 16,2% de la population concernée.

En revanche, la production industrielle est repartie à la hausse et le déficit public se resserre plus vite que prévu. Il est représente 4,8% du Produit intérieur brut. En mars, le ministre des Finances George Osborne a dit vouloir ramener le déficit 2015-2016 à 75,3 milliards de livres, soit 4,0% du PIB. D’où le nouveau plan d’austérité qui devrait être annoncé en juillet.

 

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *